Histoire du zoo de Vincennes

Construit sous la pression populaire, le zoo de Vincennes a ressuscité de ses cendres en 2014, après une histoire quasi centenaire. L’aventure du Parc zoologique de Paris, plus communément appelé zoo de Vincennes, commence dans les années 30. Elle connaît de nombreux rebondissements jusqu’à la réouverture totale du parc en 2014. Entre exaltation et rénovation, voici l’incroyable chronique des périples du zoo de Vincennes.

L’exposition universelle de 1931

girafes zoo de Vincennes 1931
Exposition universelle de 1931

L’exposition coloniale organisée dans le bois de Vincennes en 1931 donne l’impulsion à la création de l’actuel jardin zoologique de Paris.

Elle attire plus de 5 millions de visiteurs dans le zoo créé pour l’occasion. Le succès est à ce point retentissant que l’activité conçue dans le bois de Vincennes se prolonge jusqu’en 1932.

L’enthousiasme engendré dans la population parisienne est relayé par la presse. La pression exercée sur le Museum d’histoire naturelle de la ville est telle qu’il est décidé de créer un jardin zoologique dans la continuité de l’exotisme de l’exposition coloniale.

L’inauguration en 1934

Le zoo en 1934

Basé sur le modèle architectural du zoo d’Hambourg, le jardin zoologique de Paris prend doucement forme sous l’impulsion de Charles Letrosne, un des plus grands architectes de l’époque. De l’installation du grand rocher au choix des espèces animales, rien n’est laissé au hasard.

C’est finalement le 2 juin 1934 que le zoo de Vincennes est inauguré, sous la houlette du président de la république, Albert Lebrun. La cérémonie est grandiose et le parc remporte un grand succès dès son ouverture. Rien qu’en 1934, le zoo de Vincennes accueille déjà plusieurs millions de spectateurs.

Le grand rocher

grand rocher zoo de Vincennes
Le grand rocher en 1934

La concrétisation du projet de jardin zoologique à Paris prend 3 longues années.

Dès le début du projet, le grand rocher est le point d’orgue de l’architecture du parc.

Instauré dès 1907 dans le zoo d’Hambourg, le grand rocher est le nouvel élément architectural qui fait la renommée des jardins zoologiques de l’époque.

Pratique et esthétique, il permet de cacher les locaux techniques ainsi que les aires de détention des animaux. Le grand rocher a également un rôle à jouer dans l’aspect « naturel » des espaces de vie des animaux. Ils ne sont plus présentés au public dans des cages, mais bien dans des espaces ouverts, adjacents au rocher, et séparés des visiteurs par des fossés.

Si ce procédé améliore grandement le confort de la population qui déambule dans le parc, celui-ci est également plus profitable aux animaux.

Les espèces animales de l’époque

éléphant de mer zoo de Vincennes
Un éléphant de mer au zoo de Vincennes en 1936

Les espèces animales sont triées sur le volet pour satisfaire la curiosité du public.

Dès l’exposition coloniale de 1931, ce sont les animaux « exotiques » qui ont remporté le plus de succès. Les dirigeants du zoo ont donc décidé d’intégrer prioritairement ces espèces au jardin animalier inauguré en 1934.

Les premières espèces à coloniser le parc sont les grands mammifères. Des éléphants aux girafes, en passant par les ours, un grand nombre d’animaux séduisent les nombreux visiteurs. Les espèces rares, parfois peu connues, trouvent également leur place dès l’inauguration du jardin zoologique. Des okapis, des pandas géants et des éléphants de mer émerveillent le regard du public.

Au cours des différentes décennies qui suivent, le nombre d’espèces animales représentées ne cesse de croître. Aujourd’hui, des animaux peuplant tous les continents et tous les biotopes sont présents dans le zoo de Vincennes.

Les premiers travaux en 1994…

Le zoo traverse les décennies avec un succès grandissant. Pourtant, dans les années 90, le besoin des premiers travaux se fait sentir.

En 1982, le zoo de Vincennes se voit contraint de fermer l’accès au grand rocher. La structure en béton s’est fragilisée et les locaux présents à l’intérieur ne peuvent plus être utilisés. Des travaux de rénovation sont nécessaires pour réhabiliter l’endroit.

C’est finalement en 1994 que la structure retrouve de sa superbe. Conscient de la valeur du parc pour le pays, l’état débloque une aide de 15 millions d’euros pour réaménager le lieu culte. L’inauguration du grand rocher, rénové, a lieu le 9 novembre 1994.

Puis en 2005

Les rénovations de 1994 sont le prélude à des travaux de plus grande ampleur. Les installations montrent des signes d’usure inquiétants et nécessitent des moyens colossaux pour être restaurées.

À partir de 2002, le Museum d’histoire naturelle, dont dépend le zoo de Vincennes, est obligé de prendre des mesures conservatoires en raison de la vétusté de certaines installations. Des morceaux entiers du parc zoologique sont alors fermés.

Dès 2004, de nombreux élus tirent la sonnette d’alarme et demandent des moyens à l’état pour entreprendre les travaux nécessaires à la réhabilitation du jardin zoologique de Paris. Force est de constater que ceux-ci sont, pour une fois, entendus par les plus hauts responsables de l’État et que des moyens, de grande ampleur, sont débloqués pour satisfaire leur demande. C’est une certitude, les travaux seront entrepris.

La fermeture du zoo en 2008

Une réfection en profondeur du zoo nécessite la fermeture complète et l’évacuation des animaux.

En 2005, le zoo de Vincennes est officiellement considéré comme étant en travaux. Les premières phases se succèdent sans anicroche mais ne peuvent empêcher la fermeture complète de l’établissement pour terminer la transformation des lieux.

En 2008, une grande fête est organisée pour la fermeture du zoo de Paris. La foule se presse une dernière fois pour voir ou revoir le lieu qui a fait le bonheur de 3 générations. Les animaux doivent trouver de bons sites d’accueil et être transférés.

La réouverture du zoo en 2014

enclos des babouins
Enclos des babouins

En 2014, le zoo de Vincennes rouvre ses portes après plus de 3 ans de travaux ininterrompus.

Complètement métamorphosé, le zoo de Vincennes a subi une reconstruction intégrale. L’emblématique grand rocher se dresse toujours au-dessus du parc. Cependant, la superficie complète des lieux a été fortement augmentée. De plus, un point d’honneur a été apporté au bien-être des animaux.

Ils sont donc aujourd’hui répartis dans des zones thématiques qui reproduisent leurs biotopes naturels. Au total, le zoo de Vincennes comporte plus de 2000 animaux répartis en 180 espèces.