Les animaux du Parc Zoologique de Paris

Avec une superficie de 14 hectares divisés en cinq biozones et près de 2 000 animaux et 180 espèces, le zoo de Vincennes ou Parc Zoologique de Paris est un lieu majeur pour la conservation et l’observation de la biodiversité. Voici un guide des animaux que vous pourrez voir durant votre visite.

Liste des animaux

Le zoo de Vincennes comprend 180 espèces d’animaux et plus de 2 000 individus : vous pourrez donc y voir une grande diversité d’animaux du monde entier, des plus communs aux plus rares. Les animaux emblématiques du parc sont les girafes, les otaries, les manchots, les lamantins, les lions, les loups, les jaguars ou encore les lémuriens.

Parmi les animaux rares, on peut observer le lynx boréal, le fossa de Madagascar ou le glouton d’Europe, ainsi que deux rhinocéros blancs (espèce en danger) et des oryx algazelle (espèce disparue à l’état sauvage).

Il est difficile de citer toutes les espèces présentes dans le zoo, voici donc une liste des animaux les plus réputés du parc.

Les otaries

Otaries zoo de Vincennes
Otaries

Le zoo de Vincennes accueille un groupe de 4 otaries à crinières (Otaria flavescens). Cette espèce, que l’on trouve à l’état sauvage le long des côtes rocheuses du nord-ouest du Pérou jusqu’au Cap Horn, ainsi qu’au sud du Brésil, sur la côte est, peut vivre jusqu’à 29 ans en captivité. Les otaries à crinière du zoo de Vincennes se prénomment Portos (le mâle dominant), Nora, Aramis, et Ela. Les deux mâles et deux femelles sont nés à l’Oceanogràfic de la Cité des Arts et des Sciences de Valence, en Espagne, en 2010 pour Portos et Nora, et en 2012 pour Aramis et Ela.

Les singes

singes zoo de Vincennes
Singe laineux

L’espèce de singe présente au zoo de Vincennes est le singe laineux (Lagothrix lagotricha), originaire d’Amérique du Sud (Amazonie). L’espèce est classée « Vulnérable » par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

Bien que ces animaux vivent en groupes d’une quarantaine d’individus à l’état sauvage, on en trouve 3 au zoo de Vincennes, tous trois des mâles : Luca (le plus gros), Chorito et Molimo. Ces animaux sont présents dans le parc depuis 2014.

Les babouins

babouins zoo de Vincennes
Babouins de Guinée

On trouve également une espèce de babouins au zoo de Vincennes, le babouin de Guinée (Papio papio). Dans son habitat naturel en Afrique de l’Ouest (Guinée, Sénégal et Gambie), le babouin de Guinée vit dans les savanes, les forêts et les prairies, au sein de groupes hiérarchisés de 8 à 200 individus. Il s’agit d’une espèce quasi-menacée.

Les babouins de Guinée vivent au sein de sociétés matriarcales : il n’est donc pas étonnant que la star du zoo de Vincennes soit une femelle. Uyuni est née au zoo de Vincennes en 2005 et elle a déjà eu plusieurs bébés, dont la dernière, Boswa, est née en 2015. On trouve également dans le groupe les mâles Chud (mâle dominant) et Zulu, ainsi que la matriarche Pachmalou.

Les pandas

pandas zoo de Vincennes
Pandas roux

Jusqu’aux années 2000, on pouvait observer des pandas géants au zoo de Vincennes. En effet, en 1972, le Premier ministre chinois Zhou Enlai avait offert deux pandas géants mâles à la France dans le cadre de leurs relations diplomatiques, Li-Li et Yen-Yen.

Le premier est mort peu de temps après, tandis que le second est resté 27 ans dans le zoo (un record !), avant de mourir en 2000. On peut tout de fois observer un panda roux au zoo de Vincennes, une espèce classée « En danger » par l’UICN.

Les crocodiles

crocodiles zoo de Vincennes
Crocodile

Même s’il n’est pas toujours évident de les voir, le zoo de Vincennes contient également des crocodiles. C’est d’ailleurs l’origine de la fameuse légende urbaine du crocodile échappé du zoo de Vincennes et se promenant en liberté dans les égouts !

Les girafes

girafes zoo de Vincennes
Girafes

Le zoo de Vincennes est le refuge du plus grand troupeau de girafes d’Europe. Les girafes du zoo de Vincennes appartiennent à la sous-espèce des Girafes de Kordofan (Giraffa camelopardalis antiquorum), originaire d’Afrique de l’Ouest et plus particulièrement du Soudan.

La présence de girafes dans les parcs zoologiques de Paris ne date pas d’hier : la première girafe avait été offerte dès 1827 par le Pacha d’Égypte Méhémet-Ali au roi Charles X. Aujourd’hui, ce sont 15 girafes que l’on peut observer au zoo de Vincennes, dont la girafe Adeline, née en 1996 au zoo de Vincennes.

Les kangourous

kangourou zoo de Vincennes
Kangourou

Les kangourous ont rejoint la grande famille des animaux du zoo de Vincennes en 2012, et depuis, ils font partie des animaux les plus populaires. Ces marsupiaux d’Australie sont répartis en quatre grandes espèces : le kangourou roux, le kangourou géant, le kangourou gris et le kangourou antilope. Les deux premières peuvent être observées au zoo de Vincennes.

Les félins

jaguar zoo de Vincennes
Jaguar

Le zoo de Vincennes accueille quelques félins, notamment un couple de jaguars, Aramis et Simara. Le jaguar (Panthera Onca) est le plus grand félin d’Amérique et aussi un redoutable prédateur : son nom provient d’ailleurs du mot indien pouvant être traduite par « bête sauvage qui tue d’un bond » ! A l’état sauvage, on trouve les jaguars en Amérique centrale et en Amérique du sud (principalement en Amazonie) ; il s’agit d’une espèce « quasi-menacée ».

On trouve également deux autres espèces de félins au parc zoologique de Paris : le fossa (Cryptoprocta ferox), qui est le plus gros mammifère carnivore de Madagascar ; et le couple de Lynx de Scandinavie (Lynx lynx lynx) Ela et Einar. Le lynx est le plus grand félin d’Europe, mais, malheureusement, le lynx de Scandinavie est une espèce au risque de disparition élevé.

Les lionceaux

lionceaux zoo de Vincennes
Lionne et lionceaux

Le zoo de Vincennes accueille également les plus grands félins du monde, les lions. L’espèce que l’on peut y voir est une sous-espèce du lion d’Afrique, les lions de l’Atlas (Panthera leo), éteinte à l’état sauvage depuis les années 50 mais encore maintenue dans les zoos européens, où l’on compte 90 individus.

Au zoo de Vincennes, on peut observer une famille entière de cette espèce, composée de 3 lionnes (Aswad, Buni et Savanah) et de 2 lionceaux (Atlas et Kibo), nés au parc en 2015.

Les hippopotames

hippopotames zoo de Vincennes
Hippopotames nains

Après le départ de l’hippopotame Rodoplhe, star du zoo de Vincennes, pour l’Algérie lors de la rénovation du zoo en 2010, les hippopotames n’ont pas pour autant disparu du paysage. Aujourd’hui, on trouve plusieurs hippopotames nains (Hexaprotodon liberiensis) au zoo de Vincennes, protégés et suivis par un programme d’élevage européen (EEP).

Le nourrissage des animaux

Les employés du zoo de Vincennes mettent un point d’honneur à respecter les habitudes des animaux lors du nourrissage. Il est d’ailleurs possible d’assister au nourrissage des animaux, gratuitement (avec le billet d’entrée). Ces événements durent 15 minutes et c’est l’occasion pour les visiteurs d’en apprendre plus sur les animaux terrestres ou aquatiques. Pour consulter le programme des nourrissages, il suffit de se rendre sur le site Internet du zoo de Vincennes.

Le nourrissage des animaux est assuré quotidiennement par les soigneurs ou soigneurs-plongeurs, dans le cas d’espèce aquatiques. Ces employés sont non seulement chargés de vérifier la bonne santé des animaux régulièrement, mais aussi de pourvoir à leurs besoins alimentaires, en entrant dans leur cage ou bassin. Et ce, autant de fois que nécessaire ! Les otaries à crinière, par exemple, ont besoin de 4 à 6 nourrissages par jour.

Le nourrissage est une préoccupation majeure du zoo et de ses gérants. En effet, la nourriture bio, tel que le foin bio et sans pesticides, a été récemment introduite au régime des mammifères et animaux terrestres, notamment les deux rhinocéros blancs du zoo, les zèbres ou encore les tapirs.

Parce que l’alimentation des animaux du zoo est calibrée et validée par les vétérinaires du parc, il est formellement interdit pour tous les visiteurs de nourrir les animaux, sauf lorsque cela entre dans le cadre d’une animation proposée par le parc.

Les biozones

Le principe du zoo de Vincennes n’est pas tant de faire voir les animaux en eux-mêmes, que de les montrer dans leur environnement naturel. Dans cette optique, 5 biozones ont été créées.

Madagascar

Madagascar est une île ou la biodiversité est un enjeu plus important que jamais : en effet, 80 % des espèces qui y sont présentes sont endémiques, et la plupart sont menacées. La biozone Madagascar représente deux écosystèmes que l’on peut trouver sur l’île, la forêt tropicale sèche et la forêt tropicale humide.

perdrix de Madagascar Vincennes
Perdrix de Madagascar

La forêt tropicale humide est située en grande partie dans la Grande Serre : on y trouve notamment les inséparables à tête grise (des oiseaux colorés), le pigeon de Madagascar et des lémuriens (dont le grand hapalémur, en danger d’extinction). En-dehors de la serre, on trouve aussi le fameux fossa et des roussettes.

La forêt tropicale sèche est un tout autre paysage, avec des herbes rases et des arbrisseaux épineux ; et on y trouve des animaux endémiques à Madagascar comme la tortue rayonnée, et le propithèque couronné, certainement l’espèce de lémurien la plus connue.

Ainsi, on trouve dans la biozone Madagascar une trentaine d’espèces, dont plusieurs de lémuriens (le lémur vari à ceinture blanche, le grand hapalémur, le propithèque couronné), des caméléons, des tortues, ou encore des amphibiens comme la grenouille tomate.

Amazonie/Guyane

La biozone Amazonie/Guyane est répartie en plusieurs zones : la forêt équatoriale et la forêt tropicale humide.

tapir zoo de Vincennes
Tapir

Comme pour la biozone Madagascar, cette dernière se situe dans la Grande Serre. On y trouve des primates (sakis à face blanche et tamarins), des paresseux, des grands tamanoirs ; mais aussi de nombreux oiseaux qui volent librement dans la serre, tels que l’ara hyacinthe. La faune aquatique est également bien représentée avec des espèces comme le lamantin (en voie de disparition), ou des poissons géants osseux (arapaïma et arowana).

Quant à la zone de forêt équatoriale, elle abrite des espèces endémiques à cette région du globe, comme les tapirs terrestres, les jaguars, ou encore le chien des buissons. En tout, c’est plus de 60 espèces que vous pourrez croiser lors de votre visite dans cette biozone.

Europe

loutre zoo de Vincennes
Loutre

On pourrait penser que les animaux de la zone Europe nous sont plus familiers, mais en réalité, les espèces représentées sont des espèces rares ou que l’on n’a pas l’habitude de croiser au quotidien.

La biozone Europe est divisée en plusieurs parties également :

  • La forêt des conifères : entre les chênes et les bouleaux caractéristiques des grandes forêts d’Europe, vous pourrez apercevoir les loups ibériques, les lynx de Scandinavie, et les gloutons.
  • Le Grand Rocher, avec la cascade des loutres et la volière des rapaces. Vous pourrez notamment y observer des rapaces rares ou en voie d’extinction comme le vautour moine, le percnoptère, ou le milan royal.
  • Le vivarium : situé sous le Grand Rocher, le vivarium reconstitue les paysages de marais que l’on trouve nombreux en Europe. Vous pourrez y voir diverses espèces d’amphibiens (grenouilles, crapauds, tritons, lézards et serpents). Les espèces les plus rares, à ne pas manquer, sont la vipère péliade et le crapaud sonneur à ventre jaune.

Sahel-Soudan

La biozone Sahel-Soudan est la plus grande du parc, il vous faudra prévoir un peu plus de temps que les autres pour la visiter.

rhinocéros blanc zoo de Vincennes
Rhinocéros blanc

On y trouve différents types de savanes (la savane arborée, la savane arbustive et la savane rase) et une zone de delta. On peut notamment y observer le troupeau de girafes, mais aussi des mammifères comme les zèbres de Grévy, les rhinocéros blancs, les lions d’Afrique de l’Ouest, ou encore le grand koudou. Et nombreuses espèces d’oiseaux dans la Grande Volière (flamants roses, spatules blanches, cigognes d’Abdim…).

Patagonie

pudu zoo de Vincennes
Pudu

Enfin, la biozone Patagonie vous emmène dans la partie sud de d’Amérique du sud, entre l’Argentine et le Chili.

On y trouve 3 espaces :

  • La pampa ou steppe patagonienne : vous pourrez y observer des nandous de Darwin (proches de l’autruche), des lièvres de Patagonie (maras), et des guanacos, cousins du lama.
  • Les côtes rocheuses : cette zone abrite les fameuses otaries à crinière, mais aussi les manchots de Humboldt.
  • La forêt andine : vous pourrez y observer le pudu des Andes (un petit cervidé de seulement 40 cm de hauteur) et des pumas.

Il est possible de visiter les 5 biozones en une journée. Le zoo de Vincennes propose en effet des parcours adaptés (pour visiter les 5 zones, choisissez le Parcours complet). Bonne visite !